Quantum Life Coaching® - Espace Galilée® - R.P. Joseph Galilée & Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - Boulevard de Pérolles 65A - CH-1700 Fribourg - +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - Fax : +41 26 424 24 03


Aller au contenu

Menu principal:


Cerveau & Intelligence

Développement personnel

Types d'intelligence :

L’intelligence instinctive est considérée comme héritage d’une espèce particulière, comme un disque dur contenant des informations avec des programmes par défaut, tel qu’il serait à la sortie de l’usine. Un oiseau sait chanter, un chien sait aboyer lorsqu’il est fâché, le nouveau-né sait d’instinct tête sa mère lorsqu’il a faim. Tout être vivant développe la peur instinctive sur différents désagréments naturels sans avoir reçu aucun enseignement à ce sujet. Surpris par une grosse araignée, un sentiment d’effroi parcours votre corps de façon instinctive, suit une condition d’embarras, car par le biais du raisonnement, vous vous rendez compte que l’araignée est inoffensive.

L’intelligence intuitive est capacité intérieure à acquérir des compétences complexes et vous amène à résoudre des difficultés sur une base inconsciente, à l’instar d’un enfant qui apprenant à parler, sans avoir au préalable appris les règles de grammaire. Ce type d’intelligence est particulièrement puissant pour vous permettre de sortir de toute forme de situation chaotique, lorsque la réponse à un problème complexe émerge dans votre cerveau sans apparence particulière, il devient le fruit de votre intuition, le produit de votre sens intuitif dans toute sa splendeur. L'intelligence intuitive ne dépend pas de la génétique, car vous n'utilisez en moyenne que 3% à 10% de vos capacités cérébrales. Ce qui importe dans votre comportement, c'est votre aptitude à utiliser pleinement les possibilités de votre esprit. La phase importante dans votre chemin est la façon dont vous traiter et organiser vos informations, dont vous interprétez vos expériences, et plus globalement, la façon dont vous vous représentez la réalité. Les clés de votre intelligence intuitive apparaissent de façon claire ou obscure selon la manière que vous avez à analyser les évènements de votre existence.

L’intelligence sensorielle est la capacité, tel que l’écrit Jung, à penser logiquement et à apprendre des faits nouveaux dans le monde dans lequel vous vivez. Il ne faut pas oublier qu’au fur et à mesure que vous grandissez, votre capacité d’apprendre intuitivement diminue et qu’alors votre capacité de penser logiquement et méthodiquement augmente. Vous devez donc refaire le chemin qui conduit à l’intelligence intuitive. Ce qui est important, c’est la manière dont vous percevez l’information, la façon dont vous observez les évènements.

La distinction cerveau gauche - cerveau droit est due à Roger Sperry (Prix Nobel). Ce neurobiologiste américain a été récompensé pour ses travaux sur le cerveau et sur ses recherches dans les compétences des 2 hémisphères. Il a identifié pour chacun des deux hémisphères cérébraux certaines particularités comportementales. Chaque hémisphère est en quelque sorte spécialisé pour certaines tâches plutôt que pour d'autres. Chaque personne a bien sûr les deux hémisphères, dont elle peut utiliser toutes les qualités. L’expérience montre que chez certains, une tendance à favoriser un hémisphère plus que l’autre est marquée. Ces caractéristiques peuvent évoluer avec le temps, de façon naturelle ou volontaire.

Vous devez équilibrer et optimaliser l’utilisation de vos cerveaux droit et gauche dont quelques propriétés sont soulevées ci-après

Cerveau gauche :


  • Méthodique : il organise l'information, classe, catégorise, structure
  • Temporel : il garde la trace du temps, pense en termes de passé, présent, futur.
  • Orientation vers des aspects rationnels et logiques des choses et des actions.
  • Séquentiel : il organise des événements et des actions dans la succession consécutives.
  • Linéaire: il pense en termes de séquence, l’un après l'autre, il conduit à des conclusions convergentes.
  • Les faits : il a besoin de détails, d’articles, fait attention aux énonciations, il veut voir les caractéristiques d'une chose.
  • Verbal : il utilise des mots pour nommer, décrire, et définir les choses.
  • Action systématique et formelle : il a besoin d’un processus d'information méthodiquement, d’une manière bien planifiée.
  • Apprentissage : il apprend au travers de plans systématiques
  • Evènements il tend à vouloir maîtriser son environnement, qu'il mesure et décrit suivant des grilles, des modèles, ou des références qu'il a acquises dans le passé, souvent de source scientifique.
  • Réalité : il se distancie de la réalité, mettant entre lui et elle un filtre de rationalité et d'objectivation.
  • Vision il apprécie les approches et les comportements logiques, structurés, prévus et il tend à fonctionner dans l’habitude des choses et des évènements.
  • Professions choisies est particulièrement bien adapté à tous les domaines qui demandent des informations objectives, de la structure, de la planification et des actions maîtrisées.
  • Compréhension il permet une compréhension détaillée et rationnelle, basée sur la logique et sur les faits.
  • Fonctionnement il fait le plus possible abstraction des éléments imprévisibles, subjectifs et affectifs.
  • Fonctionnement il est fortement prévisible, particularité recherchée par les personnes privilégiant le Cerveau Gauche, garantissant ainsi une maîtrise et une prédictibilité des événements.
  • Action il montre souvent un goût prononcé pour la précision, l'ordre, et les activités opérationnelles.
  • Comportement est généralement plus orienté vers les tâches, vers les objectifs à atteindre, dans une dynamique volontariste, qui ne tient pas compte de leurs désirs propres. Excellent dans la gestion du stress, qui permet d'objectiver les choses réelles, de distinguer le subjectif de la réalité, et elle le guide dans une compréhension du type problème – solution, propre à mettre en mouvement la résolution des problèmes.
  • Intérêts l'ordre des faits, des dates et des chiffres, informations dont il peut se servir pour aboutir dans ses projets.
  • Une sur-activation du cerveau gauchepeut souvent conduire celui-ci à une sorte de déni de sa dimension sensible et affective. Cela l’amène généralement à des difficultés relationnelles, surtout pour les interlocuteurs, le Cerveau Gauche n'étant pas par nature fortement attiré par la relation. Cette sur-activation peut aussi l’amener à oublier ses propres besoins en privilégiant les tâches et le devoir à l’excès.
  • Une sous-activation du cerveau gauchese manifeste généralement dans une forme de déni de réalité, où la part sensible et subjective prend le pas sur les faits. A l’usage, ceci se révèle générateur d'émotions contre-productives, et donc de stress. D'autre part, le manque d'utilisation du Cerveau Gauche rend généralement la personne imprévisible, incohérente, ce qui se traduit en conséquence par des difficultés relationnelles et des conflits.


  • Idéalement, nous avons intérêt à mobiliser les qualités de chaque hémisphère de manière adaptée à chaque situation.


Cerveau droit

  • Intuitif intuitif ou instinctif par nature, son action ne répond à aucune logique à proprement parler, il est attiré par les aspects sensibles et subtils des choses, il vit dans le subjectif et l’affectif des situations, seul l’intention qui compte, pas le réel,
  • Intemporel avoir ou ne pas avoir pris conscience du temps, il excelle dans les interactions et les actions dans l’instant, alors que le cerveau gauche a toujours besoin de temps pour réfléchir et prendre des décisions.
  • Évènements : envisage le futur de manière visionnaire, est inspiré par ses intuitions, saisi les opportunités se présentant à lui, alors que le cerveau gauche à besoin de définir ses objectifs et ses plans de façon précise pour atteindre ses objectifs.
  • Holistique: il voit les choses tout en une seule, le schéma général, il est souvent conduit à des idées divergentes. Il est à la base des revendications existentielles, de plus en plus nombreuses, "tirant la sonnette d'alarme" face à un quotidien allant à l'encontre du sens profond de l'humain.
  • Visuel : l'imagerie est utilisée, il répond à des images, couleurs, formes
  • Non verbal il répond à des tons, la musique, le langage du corps, le toucher. Il a un intérêt pour les idées et les théories de l'imagination.
  • Vision spatiale : il utilise l'intuition pour estimer et percevoir les formes.
  • Apprentissage à travers l’exploration
  • Connexions il se connecte à la vie, à ses côtés agréables, à ce qui est essentiel pour lui sur un plan fondamental. Il n’est pas adapté aux exigences de notre société qui est de plus en plus cartésienne, technocratique, complexe, basée sur des critères matérialistes et individualistes, typiques d’un emploi du Cerveau Gauche sans conscience.
  • Fonction aléatoire capacité d’organiser des évènements ou des actions au hasard, savoir qu'il est possible de faire des choses est souvent suffisant pour le cerveau droit.
  • Causal et informel traite de l’information sur la base du besoin, est par essence intéressé à ce qu'il est possible de faire dans un contexte donné,
  • Sa forme analogique, orienté d’abord vers la forme à l’inverse du cerveau gauche qui est numérique et intéressé par le fond.
  • Professions choisies à dimensions commerciales, sociales, artistiques, ainsi qu’à tout ce qui touche de près ou de loin les relations. Le cerveau droit donne prioritairement des Manager car son cerveau implique à savoir mobiliser ce qui les enthousiasme et les passionne.
  • Cerveau droit prioritaire la personne qui a une préférence pour cet hémisphère pourrait s’engager à résoudre des problèmes, pour autant qu’elle se sente particulièrement motivée, et dans un contexte qui lui permettra d'obtenir une satisfaction purement personnelle.
  • Sur-activation du cerveau droit cette action peut mener à une approche pavée de bonnes intentions, très optimiste, voire illusoire, mais déconnectée de toute réalité objective. Cela donne des personnes passionnantes, captivantes, qui font rêver, le quotidien et ses exigences plus terre-à-terre les rattrapent souvent de façon parfois brutale. Ayant une propension à valoriser avant tout l’intention, ses actes ne sont pas toujours au rendez-vous. Il se peut qu’avec lui les problèmes restent sans solutions et perdurent.
  • Une sous-activation du cerveau droitil peut vous faire oublier que vous êtes avant tout des êtres sociaux, qui doivent être attentifs à leur environnement, au bien-être des autres et à la qualité avec laquelle vous vivez les choses. Un manque important du cerveau droit vous prive de dimension essentielle dans l’accomplissement de vous-mêmes. Ainsi, vous vous privez de ces sources existentielles et fondamentales, constitutives de chaque être humain, que des aspects matériels ne peuvent en aucun cas remplacer. Il peut alors vous être reproché de fonctionner comme des robots ou des machines.


Le parfait fonctionnement cérébral sain est finalement une affaire d’équilibre et d’un usage symbiotique des deux cerveaux, selon la situation donnée.




Revenir au contenu | Revenir au menu